Aux manettes de l’e-sport

On ne le sait pas encore assez mais l’e-sport concerne aujourd’hui en France plus de 850.000 joueurs amateurs et professionnels et plus de 4 millions de téléspectateurs. Des pays comme la Suède, l’Allemagne, le Canada, et surtout la Corée du Sud et les Etats-Unis en ont pris les manettes les premiers, mais ce qui fait l’atout de la France, ce sont ses joueurs professionnels, recherchés à l’international.

MCI est sensible au sujet de l’e-sport car le groupe est pionnier dans l’organisation de manifestations e-sportive.  Dès 2015, nous organisions un événement international majeur l’ESL One Frankfurt 2015. Depuis, nous avons développé l’Electronic Sports League au Brésil avec notamment un studio de 1 000 m 2, diffusant des e-sports via Internet et à travers deux grands partenariats de télévision, ESPN et SporTV. De plus, MCI a lancé la première Ligue brésilienne d’e-sport et produit de nombreux projets en marques blanches.

En France, souvenons-nous, il y un peu plus d’un an Emmanuel Macron alors Ministre de l’Economie et Axelle Lemaire secrétaire d’Etat au numérique reconnaissaient officiellement l’e-sport dans le cadre du projet de loi pour une République numérique avec des avancées majeures : les compétitions physiques de jeux vidéo ont été légalisées, mieux encadrées, pour garantir la protection des mineurs. De plus, les joueurs professionnels bénéficient désormais en France d’un statut social avec un contrat à durée déterminée spécifique, une mesure totalement précurseur dans cet univers mondial qui renforce l’attractivité́ française pour les talents dans ce secteur. Car l’e-sport dans son ensemble représente un chiffre d’affaires de 11,5 millions d’euros en 2015, en hausse de 43 % par rapport à 2014. Et un doublement du marché est prévu d’ici 2019 !

Du jeu de football Fifa, véritable porte d’entrée pour l’e-sport, à League of Legends, la référence, en passant par Call of Duty (jeu de tir) certains clubs de football dont le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco, ont eux aussi des équipes dédiées à l’e-sport.

Au-delà des fabricants d’ordinateurs ou des marques liées à l’e-sport, des annonceurs ont déjà largement investis cet univers. Ils y ont trouvé un nouveau levier pour parler à une cible jeune, les Millénials. Car rappelons-le il y a 226 millions de spectateurs réguliers de jeux videos en ligne (et notamment d’e-sport) et dont 60% ont entre 18 et 34 ans. Mais attention il ne convient pas d’investir dans ce secteur comme habituellement dans n’importe quel autre sport ou de dupliquer du sponsoring sportif classique. Car l’e-sport est pour certains un mix entre monde imaginaire, Hollywood et l’adrénaline du sport.

L’e-sport est donc une industrie en pleine expansion et qui sera présent aux Jeux olympiques de 2020, à Tokyo, comme sport de démonstration. De quoi offrir au secteur sa légitimité auprès du grand public… un bon entrainement avant peut-être les JO de Paris 2024 !

Alors Go, aux manettes, prêts pour une partie mais n’oublier pas de continuer à cultiver votre forme en pratiquant aussi un vrai sport !

Article posté dans la catégorie Connaissances et innovations.
Permalien vers Aux manettes de l’e-sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>