Marseille, élue capitale européenne du sport en 2017

Après avoir été élue Capitale Européenne de la Culture, Marseille a remporté face à Sofia, Bulgarie, le titre de Capitale Européenne du Sport pour l’année 2017.

Ce prix a été décerné par l’ACES Europe (Association des Capitales Européennes du Sport) et impose donc à la ville de Marseille d’organiser en 2017, trente-six événements sportifs, qu’ils soient de niveau local jusqu’à international et un Congrès.

Ce prix, remporté pour la première fois par une ville française depuis 2001, va créer une attractivité forte pour la ville du sud de la France.

Les équipes MCI basées à Marseille sont naturellement déjà sur le terrain pour vous concevoir des opérations événementielles inédites autour de ces futurs rendez-vous sportifs…

Paris, capitale mondiale des métiers des congrès et expositions

Paris, aussi capitale mondiale pour 2 jours des métiers des congrès et expositions

Demain, se réuniront à Paris, à mon invitation, tous les Présidents et CEOs des Associations Internationales membres de l’Organisation Internationale des Métiers des Réunions, Expositions et Evénements : JMIC (Joint Meetings Industry Council) dont j’ai l’honneur d’assurer la présidence.
Nous ne nous réunissons pas à Paris pour fêter Paris, capitale mondiale des congrès (!) mais pour clore une série de conférences (après Londres et Barcelone) que nous avons organisées sur « la valeur des rencontres ». Nous débattrons ensemble avec aussi des chercheurs, analystes, et représentants d’associations internationales organisatrices d’événements, sur la manière de finaliser au mieux, pour notre secteur, des standards de mesures et d’analyses sur les retombées économiques et sociétales des événements ; Il existe bien entendu déjà de par le monde, bon nombre de metrix de calculs des retombées économiques mais nous savons aussi que pour une meilleure visibilité vis-à-vis des politiques et des publics, il faut que nos statistiques soient cohérentes, fiables, basées sur les mêmes critères internationalement et communiquées d’une même voix.
Depuis 4 ans déjà, nous avons beaucoup avancé et d’autres organisations ont rejoint nos travaux, comme le WTTC (World Travel & Tourism Council), l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme qui dépend de l’ONU) ou encore l’OCDE.
C’est un gros travail que nous avons à accomplir là … un beau défi que tous les professionnels de ce secteur relève à bras le corps.

Philippe Fournier

Président du JMIC

www.themeetingsindustry.org

 

 

Paris, for 2 days, world capital of the meetings and exhibitions industry!

Tomorrow all presidents and CEOs from international organizations members of JMIC (Joint Meetings Industry Council), will gather in Paris. We do not convene in Paris to celebrate the French Capital, number one city for congresses in the world! But in order to close a suite of Conferences (after London and Barcelona) we organized on « the value of meetings ». We will debate together and with numerous researchers, analysts and heads of international associations organizing events around the world, on how best, for our sector, raise awareness of the importance of meetings, conventions and exhibitions to the broader global economy and society and to recommend the most promising directions for this kind of evaluation in the future. We will continue to encourage better communications relating to such research in the future, and see how such value data could be used most effectively for industry advocacy.
There are around the world of course, already a number of metrix to calculate the economic and societal impacts but we know also that, for a better visibility towards politicians and public, our statistics need to be coherent, based on the same international criteria and spoken by the same voice.
We have been engaged for 4 years already in such works and other organizations have joined JMIC, like the WTTC (World Travel & Tourism Council), the UNWTO (United Nations World Tourism Organization) or OECD.

This is a big task; a real challenge that this industry is raising !

Philippe Fournier

Président du JMIC

www.themeetingsindustry.org

Paris, toujours au top !

Le classement ICCA des villes de congrès vient de sortir : Paris est à nouveau la Capitale Mondiale des Congrès ! Avec 214 congrès internationaux, Paris devance largement Vienne et Madrid, respectivement 2ème et 3ème.

C’est la deuxième année consécutive que notre belle Capitale garde son classement « au TOP » et j’indiquais l’an dernier sur ce même blog qu’être 1er, c’était bien, le rester, c’est encore mieux… Et bien voilà chose faite ! Je suis fier de notre ville et de ses professionnels qui rivalisent quotidiennement sur la place internationale pour obtenir des congrès (dont MCI !). Car la bataille est souvent rude mais les retombées directes et indirectes qu’engendrent les congrès sont immenses non seulement pour la communauté qui se réunit dans notre ville mais aussi pour les parisiens et les français plus largement. L’apport économique est primordial pour notre ville mais les habitants devraient aussi mieux se rendre compte de l’empreinte laissée par ces réunions. On dit souvent et moi le premier que ce secteur des congrès, expositions et événements est dynamique, innovant et performant ; qu’il rapporte des milliards chaque année dans les caisses de l’état. C’est un secteur à part entière, proche mais différent du tourisme et qui contribue à la croissance, comme je l’écrivais l’an dernier.

Mais on ne dit pas assez combien, au-delà des retombées économiques, les congrès et événements développent les échanges et contribuent au partage des connaissances ; combien ces rencontres permettent l’avancement de la recherche, du commerce, ou de la pensée. Il existe toutes sortes de congrès : congrès médicaux bien sûr dont on parle beaucoup et qui ont largement contribué à l’avancement de la durée de vie par les découvertes qui en ont découlées ou les décisions prises ; congrès industriels dont on parle moins mais qui contribuent au quotidien là aussi à notre bien-être (avancement de la recherche sur les énergies propres, l’informatique, etc.); congrès de services qui permettent d’harmoniser certaines règles ou d’échanger sur de nouvelles méthodes ; etc. J’ai beaucoup dit en son temps que le congrès était partie intégrante de l’économie de la connaissance (Knowledge economy) dans laquelle nous évoluons déjà depuis quelques années. Je suis heureux que nous démontrions ainsi que Paris, la France et ses habitants sont à la pointe de l’innovation, de la recherche, des échanges et de la connaissance !

Bien sûr, Paris a tous les atouts que j’ai déjà cités de nombreuses fois : accès, hôtellerie, culture et art de vivre, ou encore gastronomie. Mais la ville « Lumière » reconnue à nouveau comme la 1ère ville de congrès au monde, cela ne laisse pas de me rendre heureux et fier, moi qui, depuis plus de 25 ans, œuvre à mon petit niveau pour y organiser ou y faire venir des congrès de toutes spécialités.

Allez, on continue ?… on se « challenge » ? Et si, comme je le disais l’an dernier, nous faisions en sorte de garder cette 1ère place encore longtemps ?… en faisant toujours mieux comprendre à nos édiles combien cette activité est importante, en expliquant à nos concitoyens toutes les retombées de ces congrès dont ils bénéficient sans s’en rendre compte, en continuant à innover par la présence, entre autre, de plus nombreux français dans les instances internationales qui décident des villes de ces congrès, en mettant en place une vraie politique de « marque » que Paris bizarrement n’a toujours pas et surtout, surtout, en expliquant que ces congrès, nombreux et à forte valeur ajoutée, sont tout aussi important que les « grands événements » tout en demandant moins d’investissements ponctuels.

Paris, toujours au TOP ; nous pouvons et devons en être fiers ! Bravo !

Philippe Fournier, Président MCI France