3 pas en avant, 2 pas en arrière ?…

Pourquoi, dans notre beau pays, faut-il toujours que nous fassions les choses bizarrement ?!

Une myriade de mesures ont été prises récemment par le gouvernement français pour continuer à développer le tourisme et ont été annoncées lors des Assises du Tourisme.

Différents comités et de nombreux professionnels se sont concertés pendant plusieurs mois afin de réfléchir à mieux rentabiliser cette pépite d’or qu’est le tourisme en France. Entre autres bonnes mesures enfin décidées : des facilitations d’obtentions de visas pour certains visiteurs étrangers, une amélioration de l’accueil dans les aéroports, des mesures sur la formation aux métiers ou sur l’information de nos ambassadeurs (on ne le dit pas assez, la France a l’un des plus grands réseaux d’ambassades au monde), et j’en passe. De belles initiatives redynamisant l’ensemble de la filière tourisme et cela inclut bien entendu le monde de l’événement, des congrès et des salons.

Puis… à peine quelques jours plus tard, nos députés décident, sans concertation aucune cette fois, d’augmenter considérablement les différentes taxes de séjour (plafond qui passe de 1,50€ à 8€ et nouvelle taxe de 2€ par chambre par nuit pour l’hôtellerie Parisienne) !

C’est un peu comme si on remplissait d’eau un arrosoir percé… Et la raison donnée pour de telles augmentations ? Devinez … « la France est le pays d’Europe où les taxes de séjour sont les plus basses »… Extraordinaire !… Au lieu justement de garder cet avantage compétitif – nous en avions au moins un ! – on se tire une balle dans le pied et on s’aligne sur les autres. Ce n’est pas ainsi que l’on va augmenter la  profitabilité de ce secteur.

Et enfin, pour clore cette farce, pendant que la France votait cette multiplication de taxes locales sur l’hôtellerie, les députés anglais, eux, militent pour un abaissement de la TVA sur l’hôtellerie anglaise…

Cherchez l’erreur !

Philippe Fournier
Président MCI France

Psychologists from around the world meet in Paris

Ernest Hemingway wrote that “Paris was a feast”. It was then a feast, it is always a feast, but above all, in July 2014, it will be the great feast for psychologists.

The 28th International Congress of Applied Psychology (ICAP 2014) will be held from 8-14 July 2014 at the Palais des Congrès in Paris, France. Paris is an excellent platform where psychologists from all over the world will have the opportunity to meet each other and make valuable progress in science and humanity. For the 28th ICAP, held in Paris is a privileged forum to share new scientific developments and to analyse the challenges and effective contributions that the profession offers to society. ICAP 2014 also aims to promote the visibility and strength of the discipline.

Besides the fact that, in an increasingly complex world, a number of challenges and demands from individuals, groups and societies (e.g.: environmental sustainability, economic crisis, respect for human rights and dignity, health promotion, etc.) have become more and more global and require reinforced international cooperation from psychologists, the city of Paris has always been and remains attractive for psychologists.

Indeed, in 1889 the First International Congress of Physiological Psychology gathered in Paris under the leadership of Theodule Ribot. In 1953, the ICAP was also held in Paris under the leadership of Henri Piéron. More than half a century later, Paris attracts and welcomes more than five thousands of psychologists at the 28th ICAP rendez-vous.

Since 2004, MCI France assists the International Association of Applied Psychology (IAAP) and the other entities dedicated to the ICAP 2014 congress organisation (French Federation of Psychologists & Psychology/Fédération Française des Psychologues et de Psychologie – FFPP, French Society of Psychology/Société Française de Psychologie – SFP, French National Committee of Scientific Psychology/Comité National Français de Psychologie Scientifique, CNFPS) in setting up this unique event in Paris.

To learn more about the congress on the theme “From crisis to sustainable well-being”, please visit the International Congress of Applied Psychology 2014 website.

En juillet 2014, Paris fête la « psychologie »

Ernest Hemingway a écrit «Paris est une fête ».

Du 8 au 13 Juillet 2014, Paris accueillera un événement international majeur de la psychologie, le 28ème congrès International de Psychologie Appliquée (ICAP 2014). Pendant cet événement d’envergure, Paris offrira aux psychologues du monde entier une plateforme d’échanges favorisant les avancées scientifiques.

Car le congrès ICAP se veut un forum privilégié pour partager les nouveaux développements de la psychologie et analyser les défis et les contributions effectives qu’apporte la profession à la société. Le congrès ICAP 2014 vise également à promouvoir et à donner plus de visibilité et de force à la discipline.

Au-delà du fait que la psychologie appliquée vit une période passionnante et démontre son utilité face à des besoins croissants liés aux nombreuses crises sociétales à travers le monde, Paris reste un lieu unique et très attrayant pour la psychologie.

Le premier Congrès international de psychologie physiologique a lieu en 1889 à Paris sous la direction de Théodule Ribot. En 1953, l’ICAP a aussi été organisé à Paris, sous la direction d’Henri Piéron.

Plus d’un demi-siècle plus tard, et après une compétition féroce pour l’obtenir, le congrès se tiendra à nouveau dans la capitale et accueillera plus de 5000 psychologues du monde entier qui participeront à la grande fête de la psychologie.

Depuis 2004, MCI France accompagne l’Association Internationale de Psychologie Appliquée (IAAP) et toutes les composantes dédiées à l’organisation du congrès ICAP 2014 (Fédération Française des Psychologues et de Psychologie – FFPP, Société Française de Psychologie – SFP, Comité National Français de Psychologie Scientifique – CNFPS) dans la mise en oeuvre de cet événement exceptionnel à Paris.

En savoir plus sur ICAP 2014, sous le thème « De la crise au bien-être » : www.icap2014.com